environnement
sri lanka
anglais intermediaire
De 2 à 12 semaines
âge minimum : 16 ans
Chantiers nature au Sri Lanka

Chantiers nature au Sri Lanka

Description du programme

Pourquoi un projet d'écotourisme au Sri-Lanka ? Parce que nous vivons à une époque où la Terre est vulnérable. Les écosystèmes naturels ont considérablement diminué, entraînant une perte de biodiversité, la pollution d'origine humaine a atteint des niveaux inimaginables et le réchauffement climatique est devenu le plus grand défi de l'humanité. Il est clair que nous devons changer rapidement notre façon d'agir avec la nature. Afin de préserver la terre pour les générations futures, nous devons non seulement réduire l’impact de l’activité humaine sur l'environnement, mais surtout protéger les ressources naturelles autant que possible.

Tout comme le reste de la planète, ici au Sri Lanka, notre magnifique environnement doit être préservé pour les générations futures. Nous avons le devoir de protéger notre richesse naturelle unique. Pour ce projet, nous avons choisi de mener une série d'initiatives qui auront un impact durable sur les écosystèmes naturels de l’île.

Missions des volontaires

Les volontaires participent à une série d'activités réparties sur 5 thèmes centraux :

1) Restauration des mangroves

Les écosystèmes de mangrove sont d'une importance vitale pour le maintien des milieux marins. Ils protègent les côtes, régulent la qualité de l'eau, contrôlent les inondations, offrent des zones de reproduction aux espèces marines, contribuent à accroître la biodiversité, soutiennent les moyens de subsistance des populations rurales et luttent contre le changement climatique en absorbant le dioxyde de carbone à un taux 3 à 5 fois supérieur à celui de la plupart des forêts. Protéger, préserver et accroître leur nombre est une priorité.

Cette partie du projet se déroule dans la lagune de Koggala, un important plan d'eau du district de Galle, agrémenté de huit petites îles riches sur le plan écologique. Les volontaires joueront un rôle clé dans le processus de restauration de l'habitat de la mangrove via la plantation de nouvelles graines dans la pépinière, la croissance des jeunes plants de mangrove et le transfert dans leur habitat naturel.

2) Sensibilisation au recyclage

Le recyclage en est encore à ses débuts au Sri Lanka, bien que le concept fasse son chemin à mesure que la population locale comprenne mieux ses avantages pour l'environnement. La pollution plastique, en particulier, devient un problème majeur. Ce volet du projet consiste à organiser des séances d’information à l'intention des communautés locales, des écoles et des entreprises, afin de mettre en lumière la pollution plastique et l'importance du recyclage pour lutter contre ce fléau. Ces sessions seront encadrées par notre équipe qui participera à la préparation des supports de présentation et aux traductions du contenu pour la communauté locale.

Construire des EcoBricks, les EcoBricks sont une solution simple à la pollution plastique, qui ne nécessitent ni machine, ni compétence technique ni financement. Il s'agit de bouteilles en plastique à usage unique qui ont été nettoyées et emballées avec d'autres morceaux de plastique pour être réutilisées comme éléments de construction. Cela permet de prolonger la durée de vie des bouteilles en plastique à usage unique et d'éviter de les envoyer directement à la décharge. Les EcoBricks sont solides et ne se décomposent pas, ce qui en fait un matériau de construction idéal. Dans un pays en développement comme le Sri Lanka, elles sont utilisées pour construire des murs, des meubles et même des bâtiments ruraux. Les volontaires consacreront une partie de leur temps à la construction d'EcoBricks, qui serviront à construire les murs de notre jardin biologique ainsi que du mobilier d'extérieur. Nous avons également l'intention de donner de grandes quantités d'EcoBricks que nous fabriquons à nos communautés voisines afin qu'elles puissent en tirer des bénéfices similaires.

3) Agriculture biologique

Les pratiques agricoles biologiques réduisent la pollution, conservent l'eau, augmentent la biodiversité, augmentent la fertilité des sols et utilisent moins d'énergie. L'utilisation d'engrais organiques (compost, engrais vert, etc.) au lieu de pesticides synthétiques est bien meilleure pour l'écosystème naturel et assure la durabilité des cultures. Cela permet de produire des aliments frais et sains, de réduire les intermédiaires. Les volontaires passeront une partie de leur temps dans notre jardin biologique pour aider à cultiver des fruits et légumes frais de manière durable et respectueuse de l'environnement. Les tâches typiques comprendront la plantation de nouvelles graines, l'entretien de la pépinière, la fabrication de compost biologique, la surveillance de la croissance des cultures, la construction de clôtures biologiques et d'autres tâches d'entretien si nécessaire.

4) Conservation du milieu marin

Restauration des récifs coralliens : c'est le deuxième produit écologique que nous construisons dans le cadre de ce projet. Les récifs coralliens sont souvent appelés les forêts tropicales de l'océan, à la fois en raison de la grande quantité d'espèces qu'ils abritent et de la productivité élevée qu'ils génèrent. Outre les centaines d'espèces de corail, les récifs abritent une biodiversité extraordinaire et une multitude de poissons, d'invertébrés et de mammifères marins. Malheureusement, comme partout, les récifs coralliens du Sri Lanka ont diminué de taille en raison des effets néfastes du changement climatique et des activités humaines. Cette partie du projet consiste à construire des récifs coralliens artificiels en utilisant des matériaux durables et respectueux de l'environnement pour imiter les effets des récifs coralliens naturels. Ceux-ci sont ensuite placés dans les zones peu profondes de l'océan où les récifs naturels étaient autrefois florissants. Au fil du temps, les recherches ont montré que ces récifs artificiels sont capables de fournir un habitat stable aux poissons et à tous les autres organismes végétaux et animaux que l'on trouve sur un récif naturel, ce qui permet de restaurer dans une large mesure cet écosystème marin perdu.

5) Opérations de nettoyage de l'environnement

a) Nettoyage des plages : le Sri Lanka abrite les plages les plus vierges du monde, entourées par les eaux chaudes et riches sur le plan écologique de l'océan Indien. Outre leur beauté naturelle propice à la méditation, les plages sont une richesse environnementale, elles préservent notre écosystème côtier et océanique, abritent des sites de nidification pour les tortues et d'autres espèces, offrent un espace d'alimentation vital pour les oiseaux et la faune terrestre, atténuent les effets néfastes du changement climatique, protègent des tempêtes, etc. Malheureusement, ces dernières années, l'augmentation de la pollution, en particulier la pollution plastique, a contribué à rendre les plages plus insalubres au Sri Lanka et dans le monde entier. Les volontaires consacrent une partie de leur temps à nettoyer les plages en groupes, en séparant soigneusement le plastique, le verre et les déchets organiques, qui sont ensuite remis aux autorités locales pour être éliminés ou recyclés. Ce projet se passe sur différentes plages autour des zones de Galle et Unawatuna, ce qui augmente la portée et l'étendue de cette initiative.

b) Nettoyage des rivières : Étant une île tropicale, la propreté de l'eau est tout aussi importante pour l’écosystème du Sri Lanka que la propreté de l'île. La rivière Gin Ganga est un important cours d'eau de 116 km de long qui prend sa source dans la forêt tropicale vierge de Sinharaja, traverse plusieurs villages en direction de Galle pour finir dans l'océan Indien. Le maintien de la propreté de la rivière est essentielle aux communautés locales, à la flore et à la faune environnante et, enfin, à l'océan. Cette partie du projet implique que les volontaires se déplacent en canoë (2 par canoë) et nettoient les petits affluents de la rivière, des déchets plastiques qui menacent l'écosystème. Les gilets de sauvetage, canoës, rames, épuisettes et sacs poubelle sont fournis. Cette mission nécessite un travail d'équipe et un sens de l'aventure, le tout dans un magnifique cadre naturel rural entouré de rizières.

La fréquence des activités au cours d'une semaine ou d'un mois donné dépendra des conditions locales à ce moment-là (par exemple, le nettoyage des rivières n’est pas possible pendant la forte mousson en raison des inondations ou des marées hautes). Cela dépendra également des besoins/priorités des différentes associations à certaines périodes de l'année. En général, cependant, les volontaires peuvent s'attendre à participer à une majorité de ces activités pendant leur séjour, si ce n'est à la totalité d'entre elles. Nous nous attendons également à ce que ce projet d'écotourisme au Sri-Lanka évolue au fil du temps avec l'introduction de nouvelles initiatives pour élargir l'étendue de nos efforts de conservation de l'environnement dans notre communauté.

Ecotourisme au Sri-Lanka : chantier nature

Lire plus

inclus

Accueil aéroport 6h00-13h00 ou 14h30-18h30 le samedi
Tous les Repas
Hébergement dans la maison des volontaires
Session d'orientation et briefing quotidien
Formation et supervision

non inclus

Billets d'avion
Assurances voyage et rapatriement
Visa ETA
Transfert aéroport retour
Wifi (cotisation 15 euros par mois)
Arrivées en dehors des horaires officiels (supplément additionnel)

Dates et tarifs

Disponible toute l’année, arrivées tous les samedis

PROGRAMME ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D’IMPÔT

Jusqu’à 66% de réduction d’impôt

 

Frais à régler à l’inscription

Tarif après déduction fiscale*

2 Semaines
1290 €
438.6 €
3 Semaines
1550 €
527 €
4 Semaines
1750 €
595 €
6 Semaines
2250 €
765 €
8 Semaines
2550 €
867 €
10 Semaines
2750 €
935 €
12 Semaines
3250 €
1105 €

*Calculé sur la base de 66% de réduction d’impôts. Pour plus d’informations sur les dons aux organismes d’intérêt général, rendez-vous sur le site officiel du service public

Un supplément de 200€ s’applique aux participants de -18 ans. Pour plus d’informations, rdv sur l’espace jeunes.

Avis

No data was found

UNE FOIS SUR PLACE

Votre logement

Située sur une colline tranquille dans le quartier d’Unawatuna (15mn en voiture du centre de Galle), la maison des volontaires a une capacité maximale de 48 personnes, réparties sur trois étages dans 11 chambres multiples entre 4 et 6 personnes. Les volontaires sont répartis entre cette maison principale et des annexes sont prévues dans un rayon de maximum 20km quand le logement principal a atteint sa capacité maximale. Des navettes sont prévues matin et soir pour que les participants puissent prendre leurs repas à la maison principale et profiter de la piscine et du jardin pendant leur temps libre.

Pour les couples et les familles, ou juste les personnes ayant besoin d’intimité, des chambres individuelles, doubles et familiales sont disponibles à un coût supplémentaire.

Chambre individuelle dans la maison des volontaires (tarif par semaine) : 110 EUR

Chambre double dans la maison des volontaires (tarif par semaine) : 150 EUR

Informations complémentaires

Comme la majorité du travail se fait en extérieur dans un climat tropical, nous recommandons des vêtements légers et confortables qui conviennent au type d’activités énumérées ci-dessus. Les vêtements doivent être confortables tout en étant couvrants, afin de respecter les communautés bouddhistes. Des vêtements séchant rapidement sont recommandés pour le nettoyage des rivières en canoë. Pour les chaussures, privilégier des baskets confortables ou des sandales/tongs. Ne pas oublier un écran total (toute l’année), et un anorak pendant la saison des pluies (juin-novembre).

Conditions pour participer

– À partir de 16 ans ou mineurs accompagnés d’un adulte.

– Niveau d’anglais intermédiaire (comprendre les instructions, pouvoir communiquer).

– Copie du passeport.


Lire plus

Galerie

TÉMOIGNAGES, ARTICLES ET PROGRAMMES SIMILAIRES