Refuge animalier dans la forêt Amazonienne : retour sur l’expérience de William

Refuge animalier dans la forêt Amazonienne : retour sur l’expérience de William

Article du 25 mai 2023
Témoignage
Adulte
Animaux
tourisme solidaire Amérique latine

Tourisme solidaire en amérique latine

Tourisme solidaire Amérique latine : Refuge animalier dans la forêt Amazonienne en Équateur : retour sur l’expérience de William !

 

CE QUE M’A APPORTÉ CETTE EXPÉRIENCE DE TOURISME SOLIDAIRE…

Principalement rencontrer de nouvelles personnes dans le cadre du projet et découvrir l’Equateur dans les days off ainsi que pratiquer mon anglais et mon espagnol.

 

MES MEILLEURS SOUVENIRS…

La partie « training » (choix d’un animal qu’on va entraîner tout le long du projet) avec l’évolution de ma complicité avec Yalla (une renarde des Andes).

Également quand nous sommes allés à Tamandua (une autre réserve plus ancrée dans la forêt Amazonienne). Puis la visite globale de l’Equateur, après le projet.

 

 

 

SI JE DEVAIS ÉVALUER DE 1 À 5 LES SERVICES PROPOSÉS…

 

  • Informations avant le départ : 4/5 : Plutôt bien mais informations « erronées » pour les affaires dans la réserve : pas besoin ni de moustiquaire, ni de sac de couchage, ni de bottes (à disposition), ni de couteaux.
  • Processus d’inscription : 5/5 : Tout s’est bien passé malgré les délais courts.
  • Encadrement / Coordinateurs projet : 5/5 pour ceux dans la réserve (Raul est exceptionnel et super compétent).
  • Emploi du temps des volontaires : 5/5 : 8h/12h – 14h30/17h lundi au vendredi puis 8h/12h le samedi ou dimanche
  • Restauration et logement : 3/5, parfois léger le soir (genre soupe), on avait complété avec des fruits/gâteaux achetés à Puyo.

 

EST-CE QUE JE RECOMMANDE CE PROJET ?

Clairement oui, la réserve est vraiment au top et l’encadrement est parfait.

C’est vraiment bien pour commencer, des animaux variés (diable de tasmanie, grisons, ocelots, renards, loutre, oiseaux, paresseux, singes, biches, capybaras, kaiman…)

La réserve est super accessible en transport et rien ne craint en transport en commun.

On est autonome en 1 semaine max si on s’investit.

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Je veux trouver un programme

Refuge animalier dans la forêt amazonienne

equateur
Voir le programme

Camps d’été : Protection marine à Tenerife

espagne
Voir le programme

Protection de baleines en Équateur

equateur
Voir le programme

Je veux plus d’inspiration

sauvegarde forêt tropicale

Lire article
Lire article
Lire article