humanitaire
tanzanie
anglais intermediaire
De 2 à 12 semaines
âge minimum : 18 ans
Emancipation des femmes Maasai

Emancipation des femmes Maasai

Description du programme

Au cours de cette mission humanitaire pour les femmes, vous découvrirez la communauté maasaï et son propre mode de vie, qui diffère de celui des autres communautés de Tanzanie. Ils ont leur style vestimentaires, leurs décorations et leur propre culture. Ils portent le tissu rectangulaire connu sous le nom de Shuka en langue swahili et qui existe en différentes couleurs. La majorité des femmes maasaïs vivent dans la pauvreté et la pression de la société. Les hommes sont les chefs de famille et du village. Ils ont le contrôle de presque tous les aspects de la vie et détiennent presque tous les rôles de direction.

La principale source de revenus des femmes maasaïs est la vente de bijoux traditionnels en perles. Cependant, les femmes manquent de moyens pour protéger leurs intérêts économiques. Le but de ce projet est de leur donner les outils pour s'émanciper de l'autorité des communautés et de pouvoir prendre des décisions.

La plupart des femmes des tribus maasaïs consacrent leur temps à la traite, aux soins des animaux et aux travaux domestiques. Ce type de travail est actuellement la priorité pour les femmes car il nécessite ni éducation ni engagement communautaire. Inverser cette tendance permettrait aux femmes d’agir pour le développement durable à l'avenir.

La majorité des femmes du village ne parlent pas anglais, les volontaires sont supervisés sur le terrain par un coordinateur formé localement afin d'assurer une communication fluide.

En raison de l'éloignement de ce programme et des transports locaux limités, les participants devront dans certains cas passer la première nuit à Monduli et se rendre le lendemain matin au village. Le programme se déroule dans un village maasaï d'Arusha, mais pour optimiser l'expérience en immersion, vous pouvez être répartis dans plusieurs villages.

Emploi du temps des volontaires durant cette mission humanitaire pour les femmes Maasaï

- Petit déjeuner.

- Rencontrer les femmes du groupe et leur donner un aperçu des mesures saines à prendre pour s'occuper de leurs enfants et d'elles-mêmes.

- Discuter de projets durables avec les femmes maasaï pour être financièrement indépendantes.

- Déjeuner.

- Discuter de l'importance de l'éducation avec les femmes maasaïs.

- S'engager avec les femmes sur les différentes manières à gérer leurs propres ressources (stratégies d'épargne, etc).

- Dîner.

Mission humanitaire pour les femmes Maasaï

Lire plus

inclus

Accueil aéroport le dimanche et première nuit à Monduli. Les volontaires qui arrivent le samedi devront payer un supplément pour la première nuit
Transfert vers le projet en voiture le lundi (environ 2h de route depuis Monduli)
Hébergement (en famille d’accueil)
3 repas en semaine et 2 repas le week-end
Accompagnement sur les projets et formation

non inclus

Billets d'avion
Assurances voyage et rapatriement
Visa
Transfert retour aéroport (le samedi matin)

Dates et tarifs

Arrivée tous les dimanches

PROGRAMME ÉLIGIBLE À LA RÉDUCTION D’IMPÔT

Jusqu’à 66% de réduction d’impôt

 

Frais à régler à l’inscription

Tarif après déduction fiscale*

2 Semaines
890 €
302.6 €
4 Semaines
1350 €
459 €
5 Semaines
1550 €
527 €
6 Semaines
1790 €
608.6 €
8 Semaines
2390 €
812.6 €
10 Semaines
2800 €
952 €
12 Semaines
3220 €
1094.8 €

*Calculé sur la base de 66% de réduction d’impôts. Pour plus d’informations sur les dons aux organismes d’intérêt général, rendez-vous sur le site officiel du service public

Avis

No data was found

UNE FOIS SUR PLACE

Votre logement

Attendez-vous à une approche très « retour à la nature » pendant votre séjour ici ! Vous serez logé dans une maison familiale traditionnelle très simple dans un village maasaï d’Arusha, à plusieurs kilomètres de la route principale, et assez éloignée des sentiers battus. Pendant la saison sèche, les habitants du village doivent parcourir plusieurs kilomètres à pied pour aller chercher de l’eau pour cuisiner, boire et parfois pour se laver.

Vous vivrez dans une maison de bois, de bouse de vache et de terre argileuse. Les Maasaï vivent généralement sans électricité, et bien que certaines maisons aient récemment acquis des panneaux solaires, vous ne devez pas vous y attendre. Il n’y a pas d’eau courante ni de toilettes occidentales. On attend de tous les participants qu’ils soient sensibilisés à l’environnement et qu’ils utilisent toutes les ressources avec une extrême retenue, en particulier l’eau, le papier et l’électricité.

Les repas sont inspirés de la cuisine locale et se composent de maïs, de riz, de pommes de terre et de bananes. Le bœuf, la viande de chèvre, les haricots et quelques légumes à feuilles vertes ajoutent des éléments nutritifs aux repas quotidiens. Il n’y a pas de magasins à proximité, donc si vous pensez ne pas être à l’aise avec les repas de style local, n’hésitez pas à apporter des aliments supplémentaires de Monduli ou d’Arusha, en sachant qu’il n’y a pas de réfrigération disponible.

Informations complémentaires

Accueil aéroport le samedi et le dimanche (JRO ou ZNZ) à 10h ou à 14h et première nuit à Monduli. Les volontaires qui arrivent le samedi devront payer un supplément pour la première nuit.

En raison de l’éloignement de ce programme et des transports locaux limités, les participants devront dans certains cas passer la première nuit à Monduli et se rendre le lendemain matin au village. Le programme se déroule dans un village maasaï d’Arusha, mais pour optimiser l’expérience en immersion, vous pouvez être répartis dans plusieurs villages.

À emporter sur le projet :

– Vêtements qui couvrent les genoux et les épaules pendant le travail.

– Prévoir une lampe, un sac de couchage et des batteries car il y a très peu d’électricité sur le projet.

– Chaussures à bout fermé.

Conditions pour participer

– À partir de 18 ans.

– Niveau d’anglais intermédiaire.

– Copie du passeport.

– Vêtements qui couvrent les genoux et les épaules pendant le travail.

– Prévoir une lampe, un sac de couchage et des batteries car il y a très peu d’électricité sur le projet.

– Chaussures à bout fermé.


Lire plus

Galerie

TÉMOIGNAGES, ARTICLES ET PROGRAMMES SIMILAIRES